Comment gérer son déménagement de A à Z ?

déménagement de A à Z

Êtes-vous sur le point de déménager ? Quel que soit l’endroit où vous déménagiez, il est nécessaire de le faire pour découvrir de nouveaux horizons. Et pourquoi ne pas commencer une nouvelle vie ?

Vous êtes stressé à l’idée de préparer votre départ. Par contre, il vous suffit de vous organiser afin de mieux gérer la situation. Retrouvez les conseils ci-dessous.

Changer de logement et s’acquitter de sa location

Comment organiser son déménagement ? Pour ce faire, fixez au préalable la date de votre départ. Et ne pas en prendre compte le mois de mai à septembre. Dans la majorité des cas, certains décident de quitter son domicile pour en joindre un autre durant l’été. Mais le petit bémol est le fait que les professionnels du délogement sont occupés dans cette période. Même un camion en location est difficile à trouver à l’exemple de demenageur.com. Les sociétés de relogement augmentent leur tarif étant donné qu’il s’agit d’une période de soudure. Sachez que le weekend n’est pas propice pour votre transfert, prévoyez de le faire selon les jours ouvrables.

Pour ne pas perdre du temps, l’idéal est de régler en amont votre loyer si vous êtes encore en location. N’oubliez pas de donner un préavis au propriétaire trois mois avant de quitter le lieu avec un accusé de réception. Voire le lui envoyer avec un acte huissier, exempté les grandes métropoles. En effet, si vous êtes deux personnes conjointes mariées ou deux concubins unis par un pacs. Ainsi, tous les deux signent en même temps le préavis.  Puis, vérifiez l’état des lieux en présence du bailleur.

Être propriétaire d’un domicile et en quête de déménageurs

La pratique d’un relogement pour le propriétaire s’effectue en deux options. La première est de mettre en vente la bâtisse tandis que la seconde est de procéder à une location. Si vous jetez votre dévolu dans la vente de votre immeuble, vous êtes contraint d’y consacrer beaucoup de temps. Notamment sur la constitution des dossiers liés à cette démarche. À savoir : les visites, les contrats de vente et le déplacement chez le notaire concernant l’acte définitif. Opter pour une location est envisageable en attendant que quelqu’un veuille acheter votre bien. Il se peut que votre domicile se trouve loin de votre nouvel appartement, adressez-vous à une agence immobilière pour faire les visites.

En outre, il est plus avantageux de contacter directement les professionnels pour assurer l’acheminement de vos meubles ou produits électroménagers à destination. Malgré le coût de leur prestation, vous éviterez le problème de dos. Réserver un camion pour le transfert de vos meubles auprès de votre futur domicile peut être également bénéfique pour vous. Étant donné que vous programmez le véhicule pour faire d’autres déplacements. À titre d’exemple, transporter les meubles en provenance d’un magasin ou s’y rendre dans une recyclerie.

Suivre les formalités de relogement

Quant à l’organisation de votre transfert, pensez à mettre fin à tous vos abonnements. Par exemple, votre connexion internet, la consommation d’eau et de l’électricité et le gaz. Les entreprises concernées définissent les étapes à suivre avec les délais y afférents. Certains recommandent de le faire 6 semaines précédant la date du changement de logement. Si vous projetez de demeurer en France, veuillez suivre le contrat d’électricité établi dernièrement au lieu de rédiger un nouveau contrat. Vérifiez autant que possible le relevé de votre compteur précédent et actuel.

Concernant la poste, il vous suffit de réclamer le kit de déplacement afin d’accéder à votre courrier en France et vers l’étranger. Vous disposez au moins de 1 à 12 mois pour prévenir vos proches de votre transfert.

Par rapport à la procédure au sein des services publics, vous devez aviser le numéro de votre logement aux établissements sociaux. À titre d’exemple, la maison de retraite ou mutuelle. Tout comme la banque et l’administration fiscale méritent d’être informées de votre relogement. Planifiez un peu plus tôt la rentrée scolaire de vos enfants en les adhérents dans les écoles environnantes. Il est aussi tout à fait digne d’aviser votre patron pour votre changement d’adresse.